Le martyre de saint Denis, évêque de Paris, décapité aux confins de Montmartre avant de marcher la tête

sous son bras, est la première étape essentielle dans l’histoire de la colline. Succédant aux premiers temples

et aux rares habitations gallo-romaines, l’abbaye des bénédictines de Montmartre, dont il ne reste

aujourd’hui que l’église et un mystérieux martyrium, marqua profondément l’histoire religieuse de la butte. Parallèlement aux carrières de plâtre dévorant le cœur de la colline, les premières habitations témoignent

de la diversité de ses habitants reculés à la campagne, au milieu des vignes et des moulins à vent se transformant en guinguettes. À l’époque où le Moulin Rouge eut la bonne idée de naître, Montmartre devint

un refuge pour de nombreux artistes d’avant-garde ; des impressionnistes de la fin du XIXe siècle aux

cubistes et dadaïstes du début du XXe siècle.


Découvrez quel lien unit Londres à un pillage de Montmartre. Suivez la trace du roi Henri IV dont le destin a marqué durablement la butte. Rencontrez des abbesses aux mœurs légères, le chevalier de la Barre torturé

et l’étrange demeure de L’Escalopier. Remarquez la révolution technique de Saint-Jean-des-Briques.

Parcourez la butte sur les traces de Nerval, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Renoir, Utrillo, Picasso, Céline. Et découvrez ce qui relie Bordeaux et Angoulême au Sacré-Cœur.


















Lieu du rendez-vous

La visite Montmartre démarre à la sortie du métro Blanche (ligne 2).

Le jour de la visite, le guide sera présent 15 minutes avant le début de la visite.

La visite dure environ 2 heures.

La visite se termine devant le Sacré-Cœur (proche des métros Anvers [ligne 2] ou Abbesses [ligne 12])